Nouveaux produits

Meilleures Ventes

Les pires erreurs en musculation

Les pires erreurs en musculation

Nous allons aujourd’hui aborder un sujet très important; celui des erreurs les plus communes mais aussi les plus coûteuses en temps lorsqu’il s’agit de s’entraîner en musculation. Progresser en musculation et se bâtir un physique hors norme peut s’apparenter à un art, cela demande beaucoup de précision mais également beaucoup de connaissances.

Difficile de s'y retrouver avec la quantités d'informations diverses qui circulent

Évidemment, lorsque nous sommes débutants, et ce quel que soit notre âge nous sommes très vite perdu parmi la masse d’informations qui circulent sur Internet, nous sommes impatients, nous commettons donc beaucoup d’erreurs. Chaque pratiquant est passé par là et nous allons aujourd’hui énumérez les principales erreurs à éviter pour permettre aux pratiquants de prendre la bonne direction et ce dès le début de leurs pratiques.

Erreur numéro 1 : Ne pas entraîner les jambes dès le début !

Nous avons tous entendu des gens nous dire » Moi je n’entraîne pas les jambes car je fais du vélo  ! » Cela fonctionne aussi avec le foot, l’athlétisme, ou tout autre sport nécessitant de courir. C’est pourtant une grave erreur de ne pas entraîner le bas du corps et surtout dès le début de votre parcours en musculation.  En effet, aucun sport ne nous permettra une hypertrophie musculaire comme nous l’offre la musculation. Vous avez beau pratiquer des sports ou le bas du corps est sollicité, les résultats ne seront jamais les mêmes qu’en pratiquant la musculation de manière sérieuse et assidue. Seule la musculation permet un tel développement musculaire. Nous n’avons jamais vu aucun cycliste, même professionnel, obtenir la même masse dans les cuisses qu’un bodybuilder.
Le travail des cuisses demande énormément d’énergie, c’est de loin le groupe musculaire le plus difficile à entraîner, mais c’est également celui qui vous apportera le plus de fierté lors ce que vous parviendrez à obtenir des résultats à la hauteur de vos efforts. Au fil du temps, au fil de progrès, votre haut du corps commencera à s’étoffer, à se définir et vos jambes, même si vous pratiquez un sport qui les sollicitent, se retrouveront vite à la traîne. Rien de plus disgracieux qu’un pratiquant bien développé du haut du corps mais qui ne présente aucune masse musculaire dans les cuisses. Et lorsque vous vous apercevrez du caractère ridicule de la situation, vous devrez alors redoubler d’efforts afin de combler le retard, si cela s’avère possible. Ce sera toujours mieux que d’abandonner définitivement l’idée de muscler votre bas du corps mais la tâche sera très ardue.

Pour vous éviter de courir après ce retard, nous vous conseillons d’entraîner le bas du corps et ce dès le début de votre pratique. Cela vous permettra d’afficher un physique harmonieux, équilibré, et vous profiterez également de la force développée dans le bas de votre corps pour être encore plus performant sur votre au du corps.

Faites-nous plaisir, ne ratez plus jamais une séance de jambes !

Erreur numéro 2 : L’impatience !

Lorsqu’un pratiquant débutant s’approche  d’un athlète confirmé et lui demande depuis combien de temps il s’entraîne pour afficher un tel physique, la plupart du temps, le débutant pense qu’il fera mieux en deux fois moins de temps. En effet, il est difficile d’accepter devoir attendre plusieurs années avant d’atteindre son potentiel maximum. Surtout quand on est jeune, nous voudrions tout obtenir, tout de suite, et être prêt pour la plage quelques mois plus tard. Si vous pensez pouvoir développer votre physique en quelques semaines ou quelques mois, vous vous trompez lourdement. La musculation est un sport qui s’apparente à un marathon. Il n’est pas rare de devoir s’entraîner pendant 10 ans, de manière assidue, sans rater d’entraînement, pour pouvoir débloquer son potentiel maximum.
C’est la l’une des vertus de la musculation, vous apprendrez la patience ou abandonnerez vos espoirs de ressembler à un superhéros. Ne soyez pas impatient, soyez curieux, vous allez apprendre sur votre corps, sur votre mental, et la musculation vous ouvrira les portes de nombreux domaines passionnants. Profitez du chemin et apprenez la patience.

Erreur numéro 3 : Alterner période de prise de masse et de sèche

C’est l’une des pires erreurs que vous puissiez faire. Afin d’ obtenir un physique musclé, vous devrez, lors des cinq premières années de pratiques au moins, vous sur-alimenter.L’objectif n’est pas de prendre du gras sans compter, mais de donner à votre corps l’énergie et les calories nécessaires à son bon développement. Sans excédent calorique, vos efforts fournis à la salle seront vains. Entraînez-vous, manger correctement, et dormez. Faire un régime de sèche après quelques mois de pratique est absolument contre-productif. L’objectif premier de la musculation et de prendre du poids, de prendre du muscle. Si vous vous sous-alimenter la croissance musculaire n’aura pas lieu, et il est une utile, simplement pour afficher vos abdominaux à la plage au bout de quelques mois de pratique, de réaliser une sèche. La première sèche que vous pourrez réaliser n’ aura de sens que si elle a lieu au moins cinq ans après vos débuts, lorsque vous afficherez une masse musculaire suffisante. Il n’est pas rare de voir des débutants ruiner leurs efforts de plusieurs mois d’entraînement en réalisant des régimes. Notre conseil est donc de vous alimenter correctement, c’est-à-dire légèrement plus que vos  besoins caloriques, le temps que  vous affichiez le physique dont vous rêvez et seulement ensuite vous pourrez sécher pour éliminer le superflu. Votre prise de muscles, votre prise de masse doivent s’étaler dans le temps et faire ce succéder des périodes de prise de masse et de sèche est une erreur qui finira par saper votre moral et peut-être vous faire abandonner ce sport.

Erreur numéro 4 : Vous comparer aux autres !

Il est inutile de vous comparer à votre voisin, à votre partenaire d’entraînement, ou à tout autre pratiquant. En effet selon votre passé sportif, selon votre génétique, votre mode de vie, selon votre façon de vous alimenter, selon combien de temps vous dormez chaque nuit , et selon mille autres facteurs différents, vous n’aurez jamais les mêmes résultats que votre voisin.
A entraînement égal et à intensité égale, Vous n’aurez jamais non plus les mêmes résultats. Il existe autant de résultats et autant de physiques différents que de pratiquants. Nous vous conseillons de vous  concentrer sur vous, votre programme, sur votre entraînement, sur votre récupération, en bref sur les facteurs qui feront votre réussite et votre progression.

Il est possible de se servir des autres comme  de repères et de motivations afin de booster vos entraînements, mais la comparaison s’arrête là.
Concentrez-vous et sur vous seuls !

Erreur numéro 5 : Négliger le sommeil et la récupération !

Beaucoup de pratiquants pensent que plus on en fait, mieux c’est en musculation. Ainsi, nous voyons des sportifs s’entraîner six jours voir sept jours sur sept.
De même, certaines personnes pensent pouvoir obtenir des résultats en ne dormant que cinq ou six heures par nuit.
Dans les deux cas, ces personnes se trompent. Ce n’est pas pour rien que la récupération et le sommeil constituent l’un des trois facteurs clés pour la prise de masse musculaire. Progresser, c’est aussi se reposer.

Entraînez-vous entre trois et cinq fois par semaine et dormez 8 heures par nuit, si vous souhaitez optimiser vos résultats.

Erreur numéro 6 : Écouter tout le monde et n’importe qui !

Internet regorge de sites de conseils en tout genres, de chaînes Youtube dédiées à la musculation, d’articles etc... Il est très important que vous vous fassiez votre propre opinion sur les choses. Prenez des informations à droite et à gauche mais n’avaler pas tout cru ce que vous servent les gens ou le pratiquant musclé de votre salle de sport. Soyez curieux, soyez intelligents et créez vos propres expériences et vos propres connaissances. Comme nous l’évoquions plus tôt dans cet article, les autres ne constituent qu’un repère, et nous sommes tous différents, nous réagissons tous à notre manière en ce qui concerne l’entraînement. Testez, expérimentez, et soyez votre propre formateur. Remettez tout en question, toujours !

Erreur numéro 7 : Se mettre la pression !

La musculation est un loisir, qu’il faut prendre au sérieux si nous voulons mettre toutes les chances de notre côté, certes, mais nous ne sommes pas des professionnels ! Calculer sa diète au gramme près, être anxieux deux jours avant sa séance de cuisses, dramatiser car nous avons décalé notre collation d’une heure sont des comportements qui peuvent devenir malsains... Faire les choses bien ne signifie pas se martyriser l’esprit. Soyez bienveillant avec vous même, soyez exigeant mais bienveillant ! Comme énoncé précédemment, la construction musculaire est longue, c’est une histoire d’années . L’objectif est de durer, se frustrer ou se dégoûter est la pire des choses à faire. Donc faites les choses bien, mais avec plaisir, sachez rester raisonnable. Nous pratiquons ce sport pour mieux vivre, plus serein, ne tombons pas dans l’effet inverse.

Il existe bien entendu une multitude d’autres erreurs qui peuvent freiner votre progression et vous faire perdre du temps, nous y reviendrons dans de prochains articles et en attendant, n’hésitez pas à nous solliciter pour tous conseils ou renseignements.