Quelle est la limite naturelle en musculation ?

Quelle est la limite naturelle en musculation ?

Quelle est la limite naturelle en musculation ?

Tous les pratiquants de musculation qui se fixent pour objectif de développer leur masse musculaire et de se forger un physique hors du commun se posent un jour cette question : Quelle quantité maximum de muscle puis-je obtenir ? En d’autre terme, quelle est la limite que je peux atteindre en terme de gain de masse musculaire, à quel point puis-je devenir musclé ?

La musculation est une discipline qui demande beaucoup d’abnégation, de temps, de connaissances et de persévérance et atteindre son potentiel maximum n’est envisageable qu’à certaines conditions.

Dans cet article, nous allons aborder, point par point, les différents aspects à optimiser afin d’atteindre votre meilleur niveau en musculation.

Alors, quel niveau peux-tu espérer atteindre en pratiquant la musculation ?

Réponses après ces 5 minutes de lecture, c’est parti !

La Limite naturelle en musculation, c’est quoi ?

Débutons par une définition. Qu’entends-t-on par « Limite naturelle » en musculation ? Il s’agit de la quantité maximum de masse musculaire que vous pourriez obtenir en optimisant l’ensemble des données relatives à la musculation. Pour faire simple, il s’agit du nombre de kilos de muscles maximum que vous pouvez produire sur votre corps en vous entraînant, en vous alimentant, en vous reposant à la perfection !

La limite naturelle en musculation correspond donc au physique ultime que votre génétique vous permettrait d’atteindre dans le meilleur des mondes.

Petite précision, lorsque nous évoquons la notion de « Limite naturelle », nous entendons la pratique de la musculation sans avoir recours à des produits dopants. Mais dans les faits, est-ce possible d’atteindre cette limite naturelle et d’optimiser l’ensemble des données liées à la musculation ? Et d’ailleurs, quelles sont les différentes données (aspects) qui doivent être optimisées afin d’atteindre le physique ultime en musculation ?

Les différentes données à optimiser afin d’atteindre votre meilleur physique en musculation

Les données, qui correspondent aux différents aspects à optimiser dans votre parcours de culturiste, peuvent être décomposées comme suit :

  • Votre motivation et votre passion pour la musculation : ce que l’on nomme « l’adhérence ». A quel point êtes-vous passionné, à quel point prenez-vous du plaisir à faire ce que vous faites, et quelle importance et quelle place la musculation et l’entraînement occupent-ils dans votre vie ? Il va de soi que pour débloquer votre potentiel maximum en musculation, cette discipline doit faire partie de vos priorités pendant plusieurs années.
  • L’entraînement : Cette donnée regroupe l’ensemble de vos connaissances liées à l’entraînement, ainsi que celles liées à votre propre corps en rapport avec l’entraînement. Quels sont les exercices qui vous conviennent ? Quel type d’entraînement vous privilégiez (Push/pull/leg, entraînement en split) ? Combien de séances souhaitez-vous, ou pouvez-vous faire par semaine ? Combien de séries par muscles, de répétitions par séries ? Préférez-vous l’entraînement en salle commerciale ou en Home-gym, avec des poids libres ou des machines ?
  • L’alimentation: Les connaissances liées à la diététique, à l’alimentation sont primordiales et incontournables. Vous devez vous intéresser à la science de la nutrition afin d’optimiser vos prises de masse, vos périodes de sèche et de perte de gras, et ce afin de donner le meilleur de vous-même à l’entraînement. Votre croissance musculaire et votre santé globale, votre énergie à la salle dépendent de votre alimentation.
  • La gestion de la récupération : Le sommeil et la récupération en général doivent être gérés de manière optimale afin de vous permettre d’enchaîner des séances de musculation productives et intenses.
  • Les compléments alimentaires et la supplémentation : Faisant partie intégrante de l’alimentation, la supplémentation alimentaire peut permettre d’apporter certains nutriments essentiels à votre progression. D’autres compléments faciliteront votre récupération. D’autres données, ayant aussi leur importance, sont à prendre en compte. Il peut s’agir de la gestion de l’entourage et de votre vie sociale quant à son rapport avec votre passion pour la musculation.

Est-ce possible de débloquer son potentiel maximum en musculation ?

Débloquer votre potentiel maximum en musculation signifie que vous réussiriez à tout faire à la perfection, sans faire d’erreurs, et en ayant les connaissances nécessaires en terme de nutrition, d’entraînement, voire même de supplémentation dès le début de votre parcours en musculation.

En d’autre terme, atteindre votre limite naturelle en terme de masse musculaire signifie que vous parveniez à optimiser toutes les données citées ci-dessus, dès vos premiers entraînements, et que vous réussissiez à soigner tous les détails liés à la musculation ! Cela impliquerait que votre routine d’entraînement, vos exercices, votre répartition des séances sur la semaine seraient optimaux dès votre première année de pratique. Cela induirait également que vous ne vous blessiez pas, que vous ne ratiez aucune séance d’entraînement, que vous ne preniez pas de vacances…

Il s’agirait également de savoir « forcer », c’est à dire pousser les séries d’entraînement à leur paroxysme dès les premiers mois d’entraînement. Et tout ceci, nous le répétons, dès la première année d’entraînement car, vous vous en doutez, c’est là, ou les premières années qui comptent le plus en musculation. C’est lors des premières années que vous progresserez le plus, et que vous préparerez vos résultats futurs.

Dans l’absolu, en partant du principe qu’une phase d’apprentissage de plusieurs mois, voire de plusieurs année est nécessaire afin de ne négliger aucun détail de votre entraînement, de votre nutrition et de votre récupération et afin d’acquérir les connaissances nécessaires, il est dès lors peu probable que quiconque puisse, ou ait déjà atteint le potentiel maximum que lui à conférer la nature en terme de gain de masse musculaire.

Chacun d’entre nous peut faire de son mieux, en fonction de sa vie, de son travail, de son cadre familial, mais il est par définition impossible d’optimiser à 100 %, et ce dès le début de sa pratique de la musculation, l’ensemble des données. A partir de ce postulat, l’enjeu est donc de se rapprocher de son potentiel maximum, et de ce que notre génétique et notre mode de vie nous permettent.

Quel niveau maximum pouvez-vous atteindre en musculation ? Vos motivations

Avant toute chose, la musculation étant une discipline qui vous prendra beaucoup de temps, d’énergie et de ressources (psychologiques, organisationnelles et financières), vos motivations à vouloir atteindre votre potentiel maximum doivent être clairement définies, et suffisamment puissantes.

En effet, des sources de motivation trop « légères », qui ne trouvent pas un fondement solide, ne vous permettront pas de donner le plein potentiel de vous-même à l’entraînement, et ne vous permettront donc pas d’aller toucher votre limite naturelle en musculation.

Faites le point sur vos objectifs, sur vos réelles motivations à vouloir exploser vos performances, et soyez au clair avec vous-même.

L’engagement dans la discipline devra être total, et aucune personne, dans aucun domaine, ne parvient à devenir la meilleure version de lui-même sans une profonde envie, une motivation ferme et des objectifs clairement définis.

Débloquer son potentiel maximum en musculation – Votre génétique

La génétique regroupe tous les aspects liés à votre corps, votre métabolisme, et à ce que dame nature vous a prodigué. Ceci comprend votre taille, la vitesse de votre métabolisme, la longueur de vos muscles, la résistance de vos articulations et tendons, la taille de vos os, les caractéristiques de votre système hormonal, votre endurance, vos capacités cardio-vasculaires et de récupération etc.

Si certains de ces aspects peuvent être amenés à évoluer ou être optimisés via l’entraînement et un dur labeur, la plupart d’entre-eux resteront immuables. Il incombe à chacun de faire au mieux avec sa génétique. Certains pratiquants de musculation auront plus de facilité que d’autres mais, soyez rassuré, quelles que soient vos aptitudes de départ, votre marge de progression en musculation est toujours plus grande que ce que vous imaginez.

Dans la notion de génétique ou d’aptitude naturelle, n’oubliez pas que votre force mentale entre en jeu. Certains aspects de votre corps peuvent sembler vous désavantager, mais la nature est bien faite, et les choses s’équilibrent toujours d’une manière ou d’une autre. Ainsi, des leviers désavantageux pour faire du squat peuvent être compensés par une force de caractère hors du commun qui vous emmènera loin, très loin devant ceux qui semblaient physiquement avantagés.

Comment atteindre la limite naturelle en musculation ? Optimiser votre entraînement

Si vous souhaitez obtenir le meilleur physique possible, en flirtant avec votre limite naturelle, l’entraînement est bien sûr au centre des priorités. Votre physique reflète votre entraînement. Plus vous en ferez, et mieux vous le ferez, plus vous serez musclé.

Les meilleurs physiques naturels sont obtenus par des athlètes ayant commencé jeune, qui se sont entraînés de la bonne manière (même si la phase d’apprentissage est incontournable et les erreurs nombreuses dans les débuts), et qui n’ont jamais cessé de s’entraîner.

Il n’y a pas de secrets, la répétition fait l’excellence, et vous devrez inlassablement, semaine après semaine répéter les mêmes entraînements. Votre routine d’entraînement, tout comme votre plan alimentaire, est à personnaliser, mais vous devrez aller pousser de la fonte entre 3 et 5 fois par semaine afin d’espérer obtenir les meilleurs résultats en musculation. Entraînez vous 1 heure à 1 heure 30 maximum.

Votre routine d’entraînement doit comporter les exercices qui vous procurent les meilleures sensations, qui vous permettent de progresser sans douleur, et qui vous font plaisir.

En terme d’entraînement, voici les conseils que nous vous invitons à appliquer :

  • Commencer le plus jeune possible (à partir de 16 ans), les meilleurs physiques sont ceux des pratiquants ayant commencé jeunes, ayant fait du sport pendant leur enfance.
  • Ne laissez jamais plus de 3 jours passés sans vous entraîner
  • Prenez une semaine entière de repos quand nécessaire (fatigue, baisse de performance)
  • Sélectionnez des exercices qui vous procurent du plaisir, qui vous permettent de progresser sans douleur
  • Forcez, vous devez aller à l’échec sur chaque série, ou presque
  • Allez à la salle entre 3 et 5 séances par semaine
  • Entraînez-vous entre 1h et 1h30
  • Entraînez-vous dans une salle dans laquelle vous vous sentez à l’aise, ou configurez un home-gym à votre domicile (bon nombre des meilleurs physiques naturels ont été bâtis dans des salles de sport à domicile).

La limite naturelle en musculation – L’importance de l’alimentation :

Etant donné que « nous sommes ce que nous mangeons », il est peu de dire que l’alimentation joue un rôle primordial dans l’atteinte de votre objectif de croissance musculaire. Si vous souhaitez flirter avec la limite naturelle de votre physique en terme de gain de muscles, vous devrez établir un plan alimentaire précis, personnalisé et efficace.

Pour ce faire, nous vous renvoyons vers cet article, qui vous permettra non seulement de déterminé vos besoins caloriques journaliers, mais également de confectionner votre plan alimentaire idéal !

En attendant, voici les conseils que tu dois suivre pour t’alimenter correctement et exploser tes performances en musculation :

  • Privilégie des aliments sains, riches en nutriments et vitamines
  • Décompose tes repas de manière à ne pas pénaliser tes séances de sport (digestion ors de tes séances), et afin d’être alimenter tout au long de la journée
  • Organise tes repas de façon intelligente et pratique (collations, tupperware)
  • Hydrate toi efficacement tout au long de la journée
  • Ne prends pas de poids de manière incontrôlé, les prises de masse se gèrent intelligemment
  • Ne jongle pas sans cesse entre des phases de sèche et de prise de masse, tu perdras du temps
  • Consomme des complément alimentaires si nécessaire

Quelle est ta limite naturelle en musculation ? Le physique maximum atteignable

Il existe quelques formules de calcul qui ont été établies afin de répondre à cette question, mais nous ne les aborderons pas ici, elles sont réductrices. Nous pouvons cependant vous donner quelques chiffres afin que vous puissiez vous situer.

Un pratiquant de musculation naturel dont le poids est égalé à la taille + 5, en considérant un taux de masse grasse aux alentours de 10 %; sera considéré comme un athlète ayant atteint un niveau exceptionnel.

--> Ainsi, un culturiste mesurant 1 mètre 75 et pesant 80 kg relativement sec (10 % environ), flirtera avec sa limite naturelle génétique.

Le taux de gras est un indicateur très important à considérer car il est relativement aisé de peser taille + 10 (soit 80 kg pour 1m70 par exemple), en paraissant très musclé, mais avec un taux de gras de 15, 17 % ou plus.

Le gras est le « leurre » du pratiquant de musculation naturel, et il faut considérer le taux de masse grasse afin d’obtenir un repère représentatif.

Afin de mesurer votre taux de gras, il existe des outils spécifiques tels que des pinces plis cutanés, ou des balances proposant l’option calcul de taux de masse grasse. La fiabilité de ces deux méthodes étant plutôt discutable, vous pouvez plus simplement vous référez à un tableau présentant des taux de masse grasse visuelles.

S’il est très rare de rencontrer des culturistes naturels répondant à ces critères, l’objectif sera de s’en rapprocher. Il s’agit d’un repère, pas d’une vérité absolue.

Ainsi, si vous affichez des mensurations :

  • Poids = Taille -5 à 10 % de Masse grasse (1m80 pour 75 kg) : Vous avez encore une marge de progression avant d’atteindre votre limite naturelle, mais vous affichez un physique remarquable.
  • Taille = Poids à 10 % de Masse grasse environ (1m80 pour 80 kg) : Vous n’êtes plus très loin de votre limite naturelle, et affichez un physique bien supérieur à la moyenne des pratiquants de musculation moyens.
  • Poids = Taille + 5 à 10 % de masse grasse (1m80 pour 85kg) : Votre limite naturelle est probablement atteinte, vous faites partie de l’élite des physiques en musculation.

| Culturiste naturel 1.68 mètres pour 74 kg à 10% de masse grasse |

Cela vous donne une indication de ce qu’il est possible d’obtenir, sachant que le type de mensuration Poids = Taille + 5 à 10 % de masse grasse correspond à un pratiquant de musculation ayant probablement été sportif dans son enfance, ayant commencé la musculation dès l’adolescence, et ayant optimisé tous les détails et aspects relatifs à l’entraînement, l’alimentation et la récupération.

Dorénavant, vous savez qu’atteindre la limite de sa génétique et de ses possibilités en terme de physique naturel est très compliqué, voir utopique tant les critères à aligner sont divers et variés. Cependant, en dédiant votre vie, ou du moins quelques années, à votre physique et à vos entraînements, atteindre votre potentiel maximum et développer une masse musculaire exceptionnelle est envisageable.

Une fois votre limite naturelle atteinte, vous afficherez des mensurations hors du commun, et vous aurez la fierté d’avoir réalisé l’un des plus grand accomplissement de votre vie.

En complément, venez livre notre article sur Comment brûler des graisses ?

Rejoignez nous sur les réseaux :