Nouveaux produits

Meilleures Ventes

La chaise romaine, l’appareil roi pour l’entraînement à domicile

La chaise romaine, l’appareil roi pour l’entraînement à domicile

Il n’y a pas une seule salle de musculation grand public dans laquelle vous ne trouverez pas de chaise romaine; et pour cause, c’est un appareil polyvalent et idéal afin de travailler les muscles du haut du corps et développer un physique complet et harmonieux. En plus d’équiper les salles professionnelles, la chaise romaine est un excellent matériel afin de construire votre home gym pour un entraînement à la maison.

Mais avant de parler des caractéristiques et des qualités de la chaise romaine, faisons un peu d’histoire…

L’histoire de la chaise romaine

La chaise romaine peut également se trouver sous d’autres noms, notamment les appellations anglaise de Power Tower ou Captain’s chair.

Elle a été conçu par un entraîneur, Louis Attila, au 19ème siècle, dans les années 1800. Ce coach réputé avait alors pour objectif, à l’époque, de concevoir un matériel sollicitant un maximum de groupes musculaires tout en étant compact, et en pouvant se déplacer aisément en cas de besoin.

Un matériel de musculation polyvalent qui lui permettait de s’entraîner ainsi que l’ensemble des pratiquants dont il s’occupait. Au fil du temps, bien entendu, le concept à évolué, jusqu’aux chaises romaines que l’on retrouve aujourd’hui dans nos salles.

Une chaise romaines : qu’est ce que c’est ?

La chaise romaine ressemble à une grande tour ou station, surplombée la plupart du temps d’une barre de traction, et également constituée d’un post à dips, de poignées, d’un dossier et de coussins pour améliorer le confort lors des exercices. Des poignées permettant de faire des pompes sont également disponible en bas de la chaise.

Cependant, il existe une multitude d’autres appareils répondant à ce même nom. En réalité, les chaises romaine rassemblent l’ensemble des appareils de musculation suivants :

  • La tour classique que nous avons tous à l’esprit, avec poste de tractions, dips, et partie réservée au travail des abdominaux.
  • La station comportant uniquement la partie nécessaires à l’entraînement des abdominaux ainsi que le poste à dips.
  • Le banc à lombaire, permettant de renforcer le bas du dos grâce à des relevés de buste.
  • Ces dernières années, sont également apparues sous le nom de chaises romaine des stations avec poste de tractions, abdominaux et dips, avec en supplément un banc de développé couché faisant partie intégrante de l’ensemble.

Il est également devenu courant de trouver des appareils de chaises romaines équipés de sac de frappe, et de chandelles ou repose barre permettant de placer une barre de squat ou de développer couché.

En fonction de vos besoins, il existe donc une multitude d’appareil répondant au nom de chaise romaine.

La chaise romaine : appareil polyvalent par excellence

Le gros avantage que représente une chaise romaine réside dans le fait qu’elle permette un entraînement complet du haut du corps, et tout cela en n’utilisant qu’un seul appareil. En effet, la chaise romaine, de part ces différents postes et ateliers disponibles vous permettra de travailler les groupes musculaire suivants :

La barre de traction vous permettra, en fonction des différentes prises que vous adopterez, de travailler la largeur de vos dorsaux, en adoptant une prise large en supination et l’épaisseur de votre dos, si votre chaise romaine dispose d’une prise neutre, où en rapprochant vos mains en supination. Cette prise permet également de solliciter fortement vos biceps.

Le poste à dips vous permettra de travailler vos pectoraux avec efficacité, ainsi que vos triceps et vos épaules.

Lorsque vous effectuerez le mouvement aux barres parallèles en inclinant le buste, la tension sera davantage portée sur vos pectoraux. En travaillant de manière plus droite, vous solliciterez vos triceps. Dans les deux cas, les épaules seront également fortement recrutées.

La partie réservée au travail de vos abdominaux vous permettra de travailler le volume et la définition de vos abdominaux. Placé contre le dossier, poignées en mains, vous pourrez effectuer des relevés de jambes notamment. La qualité de votre gainage général se trouvera également grandement améliorée.

Dans le cas ou votre chaise romaine est équipée de poignées pour vous permettre d’effectuer des pompes, vous pourrez également travailler les muscles de votre poitrine par ce biais.

Il est à noter que pour les exercices de dips, de tractions et d’abdominaux, il est possible, et même recommandé de vous lester au fil de votre progression. Au fil des séances, vous gagnerez en force et puissance, ce qui vous permettra, à l’aide de ceinture de lest, de gilet lesté ou autre poids, d’accentuer la charge et de rendre le travail plus difficile. Ainsi, vous optimiserez vos résultats musculaires en proportion à l’amélioration de vos performances.

La chaise romaine : appareil idéal afin d’équiper votre homegym :

Comme nous avons pu le voir, la chaise romaine est un appareil de musculation polyvalent. Ajoutons à cela le fait qu’elle puisse se déplacer plutôt facilement et que, bien qu’imposante en hauteur, elle soit relativement compact en largeur, la chaise romaine est une machine idéale lorsqu’il s’agit d’équiper votre homegym.

Cet appareil vous permettra de travailler un grand nombre de groupes musculaire, d’effectuer une multitude d’exercices , de progresser en force, en explosivité et en puissance et tout ça en un seul appareil.

Pour les personnes ne disposant que de peu d’espace dans leur garage, sous-sol ou autre pièce de leur home-gym, la chaise romaine est une excellente solution afin de s’entraîner avec efficacité et intensité.

Il faudra cependant porter une attention toute particulière à la hauteur sous plafond de la pièce que vous souhaitez équiper. Veillez à laisser de l’espace supplémentaire au dessus de la barre de traction afin que vous puissiez y passer votre tête lors de vos exercices !

Quelle chaise romaine choisir ?

Nous avons pu voir qu’il existait une multitude d’appareil répondant au nom de chaise romaine, et un grand nombre d’options et d’ateliers disponible.

En fonction de l’espace dont vous disposez et de votre budget, vous pourrez trouvez des chaises romaine entre une centaine d’euros et pouvant allez jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour le matériel professionnel.

Comme énoncé précédemment, veillez à prendre les mesures de la pièce que vous souhaitez utiliser en guise de homegym, et faites le point sur les ateliers que vous souhaitez utiliser.

L’important, en ce qui concerne la qualité et l’efficacité d’une chaise romaine, réside dans sa stabilité. Portez une attention toute particulière aux pieds de la chaise, plus ils seront larges et imposants, plus la chaise sera équilibrée et donc plus vous pourrez forcer et la solliciter.

Rendez-vous dans notre rubrique dédiée aux chaises romaine sur powergym.fr afin de vous équiper d’un matériel de qualité aux meilleurs prix.

Quel matériel pour accompagner votre chaise romaine ?

Afin de concevoir et d’équiper votre homegym à domicile, vous pouvez ajouter à votre chaise romaine les accessoires suivants :

  • Une paire d’haltères et quelques kilos de fonte
  • Une barre droite et/ou EZ
  • Un banc de musculation réglable
  • Une cage ou un rack à squat
  • Un tapis ou des dalles de sols afin de protéger vos revêtements.

Ce matériel vous permettra d’entraîner l’ensemble de votre corps, et de développer un physique complet et harmonieux à moindre coût.

Nous vous rappelons que votre site powergym vous propose des packs complet de musculation afin d’équiper votre home gym. De plus, nous sommes à votre écoute afin de vous accompagner dans tout vos projets de réalisation de home gym sur mesure.

La chaise romaine : Quels inconvénients ?

Malgré la multitude d’avantages que revêt l’utilisation de la chaise romaine dans le cadre de vos entraînements de musculation et de cross-training, il existe deux inconvénients principaux à cet appareil.

Le premier, nous l’avons déjà évoqué, se trouve dans la hauteur de l’appareil. Nous vous incitons de nouveaux à prendre des mesures précises avant d’installer votre matériel.

Le second réside dans le fait que, malgré la possibilité d’exercer près de 80 % des groupes musculaire grâce à son utilisation, la chaise romaine exclue le travail des membres inférieurs. En effet, l’entraînement des jambes ne pourra pas être effectué à l’aide de cette machine.

C’est pourquoi nous vous conseillons, dans le cadre d’un entraînement à domicile, de vous munir d’une paire d’haltères et d’une barre droite, olympique ou classique, ainsi que d’un rack ou d’une cage à squat afin de pouvoir effectuer des fentes, des squats avant ou arrière et des soulevés de terre (jambes tendues ou classique) afin de solliciter vos quadriceps, ischios jambiers et fessiers.

Ainsi, votre entraînement sera complet.

Exemple d’entraînement grâce à la chaise romaine :

  • Tractions prise pronation large : 4 séries
  • Tractions prise supination : 4 séries
  • Dips : 5 séries
  • Pompes : 5 séries
  • Abdominaux relevés de jambes : 5 séries

Le nombre de répétitions est à adapter en fonction de votre niveau. Vous avez la possibilité de vous lester pour rendre l’exercice encore plus efficace.

Accessoires à utiliser en complément de votre chaise romaine :

Pour rendre l’entraînement à la chaise romaine encore plus efficace, vous pouvez vous équiper d’accessoires.

  • Gilet lesté, ceinture de lest et poids de cheville pour corser les exercices au poids de corps
  • Gants afin de préserver vos mains lors des exercices de traction par exemple
  • Sangle ou crochets de tirage, afin de réduire l’incidence de la poigne et l’action des avants-bras lors des tractions et ainsi privilégier le travail du dos.

Pour conclure, nous ne pouvons que vous recommander de vous équiper d’une chaise romaine pour confectionner votre home gym. Elle vous permettra de développer un buste puissant, de muscler vos bras, vos pectoraux, vos épaules, et d’améliorer votre gainage et la définition de vos abdominaux. Cet appareil multifonction est idéal; peu onéreux, peu encombrant et propose un travail de l’ensemble des muscles du haut du corps.